Améliorations techniques 2015

Nouveautés technologiques 2015 sur Cityjoule

Nouveauté #1 : CityJoule sera équipé de super capacités !

Le projet d’hybridation d’une chaîne de propulsion hydrogène par l’ajout de super capacités a vu le jour au cours de l’année universitaire 2013/2014 et a été porté par deux élèves, Hélèna Charvet et Jérémy Lebrene. Ils ont démontré que l’ajout de super capacités permettrait de réduire les appels de puissance des piles lors des phases d’accélération du véhicule.

Des essais, fin 2014, effectués par les étudiants Jonathan Lecadre et Baptiste Bouyer ont vérifié cet intérêt en effectuant une hybridation sur une seule pile à combustible. Cependant, le gain en rendement semblait faible.

Notre équipe technique dans la continuité de ces deux projets a donc mis en place une hybridation sur deux piles à combustibles en parallèles. Et les résultats sont plus concluants ! La fiabilité et le rendement des piles sont meilleurs qu’avec deux chaînes de propulsion (configuration SEM 2014). Nous espérons donc améliorer cette année notre record au vu de cette nouveauté !

Nouveauté #2 : Télémétrie

La télémétrie, qui est en cours de développement, répond à une question fondamentale. Que se passe-t-il dans le véhicule en conditions réelles, en dehors des essais sur banc « standardisés » ? Il s'agit donc de mesurer les différentes grandeurs physiques au sein du véhicule : températures et tensions des piles, débit d'hydrogène, vitesse et position. Le système installé, consommant moins de 2,1 W sur les piles, se compose de deux parties : une partie de mesure et de conversion en données exploitables grâce aux cartes dont le développement a été fortement avancé cette année par les étudiants de 4ème et de 5ème année en spécialité Electronique et Technologies Numériques (ETN) de Polytech Nantes, et une partie de stockage et de transmission/réception/traitement des données qui repose sur un Arduino équipé d'une carte SD et d'un module X-Bee qui permet d'émettre les données jusqu'à un ordinateur lorsque le véhicule est à portée. Un logiciel, développé par un étudiant de 4ème année en Thermique et Energétique, permet de récupérer ces données et les afficher.

A l'heure actuelle, nous pouvons recevoir des données fiables de vitesse et de position et espérons pouvoir dès l'année prochaine acquérir l'intégralité des mesures effectuées sur le véhicule. Une hypothèse a été émise quant à l'intégration d'un système similaire, plus léger, sans consommation d'énergie de la pile, pour notre véhicule de haute performance Polyjoule...

En cours de développement : Recirculation d’hydrogène 

L’un des objectifs de cette année est de coupler à nos piles à combustible, un système de recirculation qui nous permettra de nous assurer que nos piles ne se noient pas pendant les essais. Nous n'avons malheureusement pas réussi à mettre en place la recirculation cette année. Nous espérons pouvoir finir son développement pour l'an prochain.

En effet, lorsque nous laissons notre véhicule partir sur le circuit avec le système d’origine, nous ne sommes pas sûrs de récupérer nos piles dans le meilleur des « états » (en mode normal, on peut avoir un effet de condensation coté hydrogène et donc bloquer son alimentation, grâce à la recirculation, une partie de l’hydrogène va dans la 2ème bouteille sortie pile hydrogène et qui empêche le noyage de la pile.)

 

L’équipe technique du pôle hydrogène.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nouveautés technologiques 2015 sur Cityjoule

 

Nouveauté #1 : CityJoule sera équipé de super capacités !

Le projet d’hybridation d’une chaîne de propulsion hydrogène par l’ajout de super capacités a vu le jour l’année universitaire 2013/2014 et a été porté par deux élèves, Hélèna Charvet et Jérémy Lebrene. Ils ont démontré que l’ajout de super capacités permettrait de réduire les appels de puissance des piles lors des phases d’accélération du véhicule.

Des essais, fin 2014, effectués par les étudiants Jonathan Lecadre et Baptiste Bouyer ont vérifié cet intérêt en effectuant une hybridation sur une seule pile à combustible. Cependant, le gain en rendement semblait faible.

Notre équipe technique dans la continuité de ces deux projets a donc mis en place une hybridation sur deux piles à combustibles en parallèles. Et les résultats sont plus concluants ! La fiabilité et le rendement des piles sont meilleurs qu’avec deux chaînes de propulsion (configuration SEM 2014). Nous espérons donc améliorer cette année notre record au vu de cette nouveauté !

Nouveauté #2 : Télémétrie

La télémétrie, qui est en cours de développement, répond à une question fondamentale. Que se passe-t-il dans le véhicule en conditions réelles, en dehors des essais sur banc « standardisés » ? Il s'agit donc de mesurer les différentes grandeurs physiques au sein du véhicule : températures et tensions des piles, débit d'hydrogène, vitesse et position. Le système installé, consommant moins de 2,1 W sur les piles, se compose de deux parties : une partie de mesure et de conversion en données exploitables grâce aux cartes dont le développement a été fortement avancé cette année par les étudiants de 4ème et de 5ème année en spécialité Electronique et Technologies Numériques (ETN) de Polytech Nantes, et une partie de stockage et de transmission/réception/traitement des données qui repose sur un Arduino équipé d'une carte SD et d'un module X-Bee qui permet d'émettre les données jusqu'à un ordinateur lorsque le véhicule est à portée. Un logiciel, développé par un étudiant de 4ème année en Thermique et Energétique, permet de récupérer ces données et les afficher.

A l'heure actuelle, nous pouvons recevoir des données fiables de vitesse et de position et espérons pouvoir dès l'année prochaine acquérir l'intégralité des mesures effectuées sur le véhicule. Une hypothèse a été émise quant à l'intégration d'un système similaire, plus léger, sans consommation d'énergie de la pile, pour notre véhicule de haute performance Polyjoule...

 

En cours de développement : Recirculation d’hydrogène 

L’un des objectifs de cette année est de coupler à nos piles à combustible, un système de recirculation qui nous permettra de nous assurer que nos piles ne se noient pas pendant les essais. Nous n'avons malheureusement pas réussi à mettre en place la recirculation cette année. Nous espérons pouvoir finir son développement pour l'an prochain.

 

En effet, lorsque nous laissons notre véhicule partir sur le circuit avec le système d’origine, nous ne sommes pas sûrs de récupérer nos piles dans le meilleur des « états » (en mode normal, on peut avoir un effet de condensation coté hydrogène et donc bloquer son alimentation, grâce à la recirculation, une partie de l’hydrogène va dans la 2ème bouteille sortie pile hydrogène et qui empêche le noyage de la pile.)

L’équipe technique du pôle hydrogène.

Traduction à finir

Telemetry in CityJoule

 

Telemetry, which is in development, answers a fundamental question : What goes on in the car, in real circuit conditions outside of the standardized test benches ? It all comes up to knowing every physical parameter inside the vehicle : cell temperature and voltage, hydrogene flow, speed and position. The installed system, which uses less than 2,1 W of the fuel cells, is made of two parts : a measurement and numerical conversion part, made by students of year 4 and 5 from the Electronics and Numerical Technologies specialty in Polytech, and a data storage and transmission/reception/handling part which is worked out by an Arduino equiped with a SD card and a X-Bee module which allows to send data to a computer when the car is within range. A program, developed by a 4th year student in Thermal and Energy sciences specialty, then retrieves the data and displays it.

Currently, we can receive reliable information on speed and position and we hope that next year we will be able to acquire all the physical data of the car. A hypothesis exists as to integrating a similar and lighter system and without consumption of energy from the fuel cell for our high performance vehicle Polyjoule...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

<< Retour à la liste des articles