Hyvolution : Salon de l’hydrogène, l’aboutissement d’avancées majeures sur l’utilisation de l’hydrogène.

 

L’hydrogène a désormais son salon en France : l’ Hyvolution. Plusieurs thèmes concernant l’énergie du futur ont été abordés jeudi 4 et vendredi 5 février au Parc Floral de Paris en présence de plus de 500 participants. De grands groupes et start-up étaient sur place ainsi que notre association représentée par un groupe de 4 étudiants de Polytech Nantes.

 

Après une première édition en 2012, les acteurs majeurs de l'hydrogène en France se sont reunis pour faire le point sur la présence de l'énergie de l'avenir sur le marché énergétique.

Le salon était divisé en deux parties, les conférences et les expositions. Le programme, très dense, a permis d’aborder un maximum de sujets sur l’énergie de l’avenir. Polyjoule était situé sur le stand de l'AFHYPAC, partenaire du salon.

 

Stand de Polyjoule

La première journée était sous le thème de l’international avec plusieurs tables rondes de  participants européens hauts placés pour discuter du monde de l’hydrogène. Le deuxième jour, les mêmes sujets étaient débattus avec des participants français. Les sujets traités étaient précisément : • Une vision pour la transition énergétique • Des plans d’actions concrets • Des premiers déploiements aujourd’hui • Demain, innover et réussir.

Beaucoup d’optimisme est ressorti de ces débats même si tout le monde est conscient de la taille de la  marche qu’il reste à franchir.

 

Table ronde

 

Sur les deux jours, 25 exposants venus de toute la France ont présenté à l’ensemble des participants leur produit comme la Toyota Mirai, le vélo à hydrogène... Mais aussi des projets récents et déjà mis en place publiquement comme les taxis parisiens ou encore les véhicules de la Poste. Notre association a suscité énormément de curiosité chez les participants qui ne connaissaient pas le projet. Un grand nombre de contact ont vu le jour pendant ce salon entre Polyjoule et les acteurs français du monde de l’hydrogène.

 

Toyota Mirai

 

Aujourd’hui, beaucoup de barrières  freinent encore  l’utilisation de l’hydrogène, c’est pourquoi plusieurs points ont été mis en avant, par exemple la sécurité, la « propreté » de cette énergie, le rendement efficace ou encore la distribution, tout cela à travers les conférences, les expositions et des ateliers conçus dans ce but. 

 

Stand Engie

 

 

Une phrase est constamment sortie des échanges, ici Pascal Mauberger président de l’AFHYPAC partenaire du salon : « les objets et les technos existent, ainsi que l’écosystème. Il n’y a plus qu’à les développer ». Effectivement, mis à part la distribution d’hydrogène qu’il reste à régler, tous les feux sont au vert !

Pendant le salon, nous avons eu l’occasion de rencontrer de grands groupes énergétiques, automobiles qui ne sont pas concernés par l’hydrogène mais qui ont bien conscience que le développement du marché est imminent.

Même si l’espoir et l’optimisme des acteurs étaient flagrants, tout le monde sait admettre que ce marché ne sera pas synonyme de sureté avant un coup d’accélérateur de l’Etat et d’autres grandes entreprises.

Après deux jours intenses, l’Hyvolution a fermé ses portes avec un lot d’assurance, des questions en suspens et une solution écologique très prometteuse.

 

 

<< Retour à la liste des articles