Quatrième jour au Shell Eco Marathon 2016

C’est aujourd’hui que commencent les premiers essais qui seront comptabilisés.
Chaque équipe a le droit à 4 tentatives et c’est la meilleure performance qui sera retenue samedi. L’enjeu de la journée est donc de taille : valider une performance !

Prête à rouler, Cityjoule est sur la ligne de départ vers 10h. Avant chaque départ, un technicien du Shell vérifie qu'il n'y ait pas de fuite d'hydrogène au niveau de la voiture. Son détecteur indique une trop forte présence d'H2, obligeant Cityjoule à faire demi-tour. Il nous reste 5 min avant la fermeture de la piste pour régler ce problème et avoir une chance de repartir. 

Lors de la deuxième tentative de départ, le détecteur indique toujours une forte concentration d'H2. De suite, Cityjoule est obligée de repasser au contrôle technique éliminant nos chances de repartir pour la matinée. Nous nous rendons compte que notre détecteur à hydrogène n'indique pas la même présence d'H2 qu'eux. Ils effectuent alors plusieurs mesures avec différents détecteurs et se rendent compte que leur premier détecteur était défectueux.

S'excusant pour cette erreur, ils nous proposent de repartir à 15h en tête de ligne.

15h : Le drapeau vert est agité, Cityjoule s'élance enfin sur le circuit. 
Malheureusement le véhicule est vite arrêté ; pour cause, un fusible a lâché. Notre voiture ne repartira pas pour la journée.

Le bilan de ce 4ème jour est donc mitigé même si nous gardons de bons espoirs pour demain.

Merci pour votre soutien et continuez à nous suivre sur nos pages officielles !!
‪#‎SEM2016‬ ‪#‎makethefuture‬ ‪#‎hydrogène‬

 

<< Retour à la liste des articles